Zoom sur les collèges

Agent territorial en collège et animateur d’ateliers scientifiques

Par Département du Pas-de-Calais, publié le mercredi 7 février 2018 11:55 - Mis à jour le vendredi 9 février 2018 14:26
L’atelier de réalisation de fusées à eau
Au collège de Norrent-Fontes, entre midi et deux, deux ateliers sont animés par Gaël Beccart, agent territorial chargé de la maintenance, et par Monsieur Canler, professeur de technologie...

 

Les deux ateliers conjuguent acquisitions techniques théoriques et plaisir de l’expérimentation. Ces séances sont animées par Gaël Beccart, un collègue ATTEE (Agent Territorial En Etablissement) chargé de la maintenance dans le collège, et par François Canler, professeur de technologie, formant ainsi un binôme très complémentaire auprès des élèves.

L’atelier de réalisation de fusées à eau est très ludique certes, mais il est aussi très rigoureux, et il permet d’approcher concrètement les lois de l’aérodynamique. Et de se projeter, rien de moins, dans l’histoire de la conquête de l’espace, autour notamment du principe d’action-réaction des moteurs.

 

 

Le second atelier (réservé aux troisièmes, car plus pointu) est une opération nationale « Course en cours ». En bref : une équipe reçoit un moteur de voiture miniature ; à charge pour les élèves de construire le reste du véhicule, mais aussi de réaliser leur stand et leur communication (tenue, logo…) Le but de tout cela : une compétition d’abord régionale (à Roubaix fin mai) puis nationale pour les plus chanceux, lesquels ne seront pas jugés sur la seule vitesse de leur bolide de 20 cm, on l’aura compris.

 

Un autre regard des élèves sur les ATTEE

Pour l’élaboration du véhicule, les élèves utilisent notamment un logiciel de conception 3D professionnel… et doivent rechercher des partenaires pour la réalisation. « Un groupe chez nous, par exemple, a démarché pour son stand une société de Lillers qui vend du bois » illustre Gaël Beccart. Les élèves utilisent pour leurs prototypes de pièces voitures désormais une imprimante 3D, arrivée en kit dans le collège et montée par notre collègue l’année dernière avec un groupe.

« J’ai beaucoup de plaisir à guider les élèves, explique Gaël. Les amener à réfléchir sur la meilleure manière de fixer une roue sur l’axe par exemple. Les élèves ont aussi un autre regard sur nous ATTEE, qui les croisons dans la journée, ça casse un peu les barrières. » Sans compter d’autres satisfactions, comme ce jeune qui avait fini par s’orienter vers un CAP d’électricien (peut-être inspiré par ces ateliers) et qui revient vers notre collègue pour le solliciter comme maître de stage.

Du logiciel 3D à l’imprimante 3D

Pièces jointes
Aucune pièce jointe